02-001-band.jpg

Environnement socio-économique

Au centre de l’Europe, au cœur de la région franco-valdo-genevoise, Genève forme l’une des agglomérations les plus dynamiques et innovantes au monde. Avec plus de 490’000 habitants concentrés sur un territoire d’à peine 245,7 km2, le canton de Genève possède la plus forte densité de population (1964 hab./km2) de tous les cantons suisses (source : OCSTAT/OCP). Près de 140’000 pendulaires, provenant des régions limitrophes de la France voisine et du canton de Vaud, contribuent activement à l’essor économique du canton.

Un cadre politique et social favorable

La stabilité sociale, politique et financière, la sécurité et, bien entendu, le haut niveau d’éducation de sa population sont des facteurs déterminants qui favorisent l’essor économique ainsi que la bonne santé des entreprises et du marché du travail. Près de 30% des habitants de la région sont au bénéfice d’une formation supérieure. Un cadre juridique et légal flexible encouragent aussi les investissements et l’embauche. 40 à 42 heures de travail hebdomadaire, 1'832 heures de travail par année (le 3e rang mondial derrière Singapour et les USA) ainsi que des charges sociales basses (9.6% en moyenne) influencent positivement la productivité.

Genève : un canton ouvert sur le monde

Pour celui qui ne connaît pas Genève, la dimension internationale de la ville et la diversité culturelle de sa population sont surprenantes : 41% des habitants du canton de Genève sont étrangers, 24% sont confédérés (suisses provenant d’autres cantons) et seuls 35% sont genevois. La grande qualité de vie qui prévaut à Genève et sur l’arc lémanique constitue un attrait de taille pour les étrangers qui s’y sentent chaleureusement accueillis. Une large palette de services publics ou privés est d’ailleurs à leur disposition pour faciliter leur intégration sociale.

Une ouverture internationale

La vocation humanitaire de Genève et la neutralité de la Suisse ont également favorisé l’établissement de 24 organisations internationales (ONU, OMC, OMS, BIT, OMPI, OIC, etc.), 300 organisations non gouvernementales et plus de 140 sociétés multinationales dans la région lémanique. Berceau du Comité International de la Croix-Rouge, où son siège est établi, Genève abrite par ailleurs celui du CERN, le plus grand laboratoire au monde spécialisé dans la physique des particules, berceau du web. L’importance de ces organismes contribue à attirer à Genève une main d’oeuvre étrangère hautement qualifiée.
Le tissu économique de la région genevoise est aussi constitué d’innombrables petites et moyennes entreprises (98% des entreprises, près de 65% de la main d’oeuvre) qui font également preuve d’une immense capacité de production et d’innovation. Moins exportatrices, elles fournissent néanmoins des prestations en sous-traitance indispensables aux activités des grandes sociétés.

Des infrastructures adéquates et performantes

La dimension internationale de Genève a naturellement généré une offre hôtelière de tout premier plan, particulièrement bien dotée pour l’organisation de congrès, conférences et salons de grande envergure. D’importantes infrastructures parfaitement équipées, telles que Palexpo ou le CICG (Centre International de Conférences de Genève), permettent d’accueillir des manifestations publiques ou professionnelles renommées, comme par exemple le Salon international de l’automobile de Genève ou le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH).
La région genevoise possède une infrastructure de premier plan en termes de transports, de télécommunications et d’énergie : disposant d’un aéroport international à proximité immédiate du centre-ville de Genève, de liaisons ferroviaires performantes vers les autres agglomérations suisses comme vers la France, l’Allemagne et l’Italie, l’économie de la région lémanique est largement ouverte sur les échanges internationaux. La structure démographique en est le fidèle reflet, puisque la population genevoise est constituée de 35% de locaux,de 25% de confédérés (suisses provenant d’autres cantons) et de 40% d’étrangers, provenant majoritairement des pays de l’Union européenne.