France: Construction durable

Répondre aux exigences du marché
La France, le pays du tout nucléaire, mise aujourd’hui davantage sur le développement durable. Pourtant, de grands pas restent à faire quand on sait par exemple que le secteur de la construction est le plus énergivore du pays avec près de 40% de l’énergie finale nationale consommée. En déployant des investissements à hauteur de 460 milliards d’euros, la France veut notamment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

  • Date de début: 13 septembre 2012
  • Date de fin: 13 septembre 2012
  • Horaire: 8:30-17:00
  • Lieu: Hôtel Mövenpick, Lausanne
  • Web site: http://exportfocus.osec.ch/fr/construction_france
  • Partners: CleantechAlps, Cleantech Switzerland, Ingenious Switzerland
  • Contact: sjaccard@osec.ch

Elle prévoit par exemple de construire à partir de 2020 des bâtiments neufs à "énergie positive" (BEPOS) : une maison, un immeuble produiront plus d’énergie qu’ils n’en consommeront et alimenteront le réseau de distribution avec l’énergie produite en plus. A côté des nouvelles constructions, il y a aussi beaucoup à faire sur le marché de la rénovation: deux tiers des bâtiments existants ne sont pas efficaces énergétiquement. Les experts évaluent le potentiel du marché de la rénovation énergétique à quelque 600 milliards d’euros.

Le secteur français de la construction s’attend à bénéficier de nombreuses incitations. Il va sans dire que des portes s’ouvrent aux fabricants suisses, l’Osec remarque en tout cas une nette tendance à la hausse de ses mandats de conseil pour la France: une grande partie d’entre eux porte sur l’accompagnement d’entreprises suisses de la construction (fabricants et prestataires de services) et de branches apparentées.

Pour lire la suite, consulter le programme et vous inscrire, cliquez ici