Accord avec la Chine: les comptes sont bons pour l'industrie

Textiles, pharmas, machines, biens de consommation: la satisfaction est générale. A quelques exceptions près...

L’industrie digère. Elle analyse, calcule et synthétise. Quarante-huit heures après la signature officielle de l’accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, samedi à Pékin, les entreprises, et surtout leurs associations représentantes, en prennent la mesure. Qu’est-ce que leurs membres ont gagné? A partir de quand? Et quels en sont les effets?

La quête de réponses n’est pas simple. «On a déjà commencé, mais il y a plus de 1000 lignes tarifaires différentes qui nous concernent», indique par exemple Peter Flückiger, le directeur de la fédération Textiles Suisse.

Pour un secteur dont on pouvait a priori craindre qu’il ne se noie sous une vague d’arrivages de vêtements chinois, le traité est «satisfaisant». «Nous sommes contents, la Chine est importante, tant en termes d’exportations que d’importations», signale Peter Flückiger, chiffres en main: dans cinq ou dix ans, environ 95% du textile suisse y sera exempté de droits de douane. Pour l’heure, ceux-ci sont de 16% pour les vêtements, et de 10% en moyenne pour les autres produits. Un vrai avantage, par rapport aux concurrents européens, souligne le représentant.

Lire la suite...


Source: Le Temps, 9.07.2013

TROUVER UN MEMBRE

(par domaine d'activité, marchés ou mot clé)