Economies en vue grâce au tournant énergétique

Un changement de politique énergétique coûterait moins cher à la Suisse que le maintien du statu quo, conclut une étude de la Fondation suisse de l'énergie (FSE).  Une étude de l'EPFZ commandée par Swisscleantech évalue pour sa part la perte de prospérité à 0,4% maximum.

Les effets positifs se feraient sentir au plus tard dès 2040, si les prix de l'énergie augmentent modérément. La consommation de courant électrique pourrait baisser de 40% jusqu'en 2050 et s'établir à 148 térawatt-heures (TWh), en cas de tournant énergétique conséquent. Les énergies renouvelables couvriraient à cet horizon 60% des besoins en courant, contre 20% aujourd'hui, a indiqué mercredi la FSE dans un communiqué.

Des frais supplémentaires ne pourraient être évités. Ils seraient entraînés avant tout par l'utilisation de technologies plus efficaces dans tous les secteurs énergétiques. Des investissements dans l'isolation des bâtiments ou dans des véhicules moins gourmands sont évoqués.

Lire la suite...


Source: 20 minutes, 19.06.2013

TROUVER UN MEMBRE

(par domaine d'activité, marchés ou mot clé)