swisscleantech favorise le tournant des ressources

L’Earth Overshoot Day nous rappelle sans détour que les ressources mondiales se raréfient et se renchérissent. Les gagnants de cette évolution seront ceux qui auront su mettre en oeuvre une gestion efficace des ressources.

swisscleantech demande donc un tournant des ressources et annonce la stratégie des ressources Cleantech, qui dévoile la manière dont l’Économie verte entend réaliser l’objectif «Économie 1 planète» d’ici 2050 et dont la Suisse pourra bénéficier.

L’Earth Overshoot Day signifie que la Terre a, aujourd’hui déjà, exploité la totalité de son budget Ressources pour l’année 2013. Pour les mois qui restent, nous n’utiliserons plus les «intérêts», mais réduirons encore le «capital» de la planète. Notre besoin en ressources – denrées alimentaires, bois ou matières premières – dépasse nettement la capacité de notre planète à les produire durablement. Selon le Global FootprintNetwork, l’humanité consomme chaque année 1,5 planètes. Si tout le monde vivait à l’heure suisse, cette valeur s’inscrirait à 2,8 planètes pour 2013. «En Suisse, l’Overshoot Day a eu lieu dès le 30 mars 2013. Nous sommes largement dépendants des exportations et nos émissions de déchets comme le CO2 ne sont pas durables non plus», souligne Mathis Wackernagel, inventeur de l’empreinte écologique.

Si nous continuons sur cette lancée, les conséquences affecteront non seulement notre environnement, mais aussi notre économie. Aujourd’hui, la politique des ressources fait partie intégrante de la politique économique. En améliorant son efficacité en matière de ressources, la Suisse peut réduire sa dépendance à l’étranger et générer une plus-value locale supérieure. Chaque gramme de matière première provenant des déchets suisses ne doit pas être décomposé hors de nos frontières puis importé. «La raréfaction des ressources sera l’un des thèmes majeurs du XXIe siècle et l’efficacité des ressources jouera un rôle décisif en termes d’avantage concurrentiel. Si la Suisse souhaite conserver sa prospérité malgré son manque de ressources, il est de bon ton d’agir dès maintenant en faveur du tournant des ressources. La Suisse peut et doit montrer l’exemple», déclare André Hoffmann, vice-président de WWF International et vice-président non exécutif de Roche Holding SA.

Lire la suite...


Source: Swisscleantech