Les cleantech genevois à la conquête du Japon

Le fabricant de panneaux solaires thermiques plats sous vide SRB Energy et le cluster industriel japonais Renaissance 5 ont parafé mercredi soir, au siège de l’OPI, un accord visant à la commercialisation au Japon de la technologie du groupe genevois.

Renaissance 5 a pour ambition de développer deux projets utilisant les panneaux de SRB Energy : un système de chauffage visant à éliminer la neige des toits ainsi qu’un procédé de climatisation de salle blanche (salle répondant à des conditions d'hygiène précises, notamment au niveau du contrôle de l’air).

Cet accord n’a pas été signé dans les locaux de l’organisme de promotion par hasard. C’est en effet à l’initiative de l’OPI qu’une délégation d’industriels de la ville de Tsu a visité le chantier de SRB Energy à l’aéroport international de Genève, plus grand toit solaire d’Europe.

Le premier d’une longue série ?

Ce partenariat pourrait bien être le premier d’une longue série car il a été signé dans la foulée d’un accord de coopération entre Pierre-François Unger, Président de l’OPI, et Yasuyuki Maeba, Maire de la ville japonaise de Tsu.

A travers cet acte, les deux parties espèrent développer un partenariat solide, notamment dans les domaines des cleantech et de l’industrie mécatronique. Il s’agira principalement de développer des activités de promotion communes, de mettre en place une coopération active sur certains projets ou encore d’encourager les rencontres entre acteurs des domaines académiques, technologiques et commerciaux.