L’OPI au service du secteur cleantech genevois

Fondation de droit privée créée en 1976, l’OPI a pour mission de soutenir le développement endogène des entreprises industrielles dans le cadre d’une mission de service public confiée par le Canton de Genève. Dans le contexte économique actuel, il est plus que jamais nécessaire que l'industrie genevoise reste compétitive et innovante.

Cela passe notamment par la stimulation et la facilitation d'échanges entre les différents acteurs de l’économie locale, afin qu'ils puissent définir de nouvelles opportunités d'affaires, et ce dans les domaines de la mécanique, de la micro-technique, de l'informatique ou encore des cleantech. L'OPI joue à ce titre un rôle primordial d'accompagnement des PME locales, en agissant en qualité de plateforme de promotion, de mise en relation d’affaires et en tant qu'agent de soutien à l'innovation.

Face à une situation économique caractérisée par des cycles de plus en plus courts et d’une amplitude de plus en plus forte, les entreprises sollicitent de plus en plus l’OPI sur deux axes distincts. D’une part pour faciliter leur mise en relation avec des clients ou des prospects potentiels, d’autre part pour les soutenir dans leur développement à l’international. A ce titre, c’est moins pour pénétrer les pays européens que les entreprises recourent aux services de l’OPI que pour les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et du Moyen-Orient. Ceci s’explique notamment en raison des différences culturelles mais également des obstacles divers auxquels se heurtent les entreprises étrangères. Pour faire face à cette demande, l’OPI a largement augmenté sa palette de prestations destinées à soutenir la prospection de nouveaux marchés pour les entreprises.

Au même titre que l’OPI a accompagné les entreprises au cours des années 80 lors du développement des technologies de l’information, l’OPI participe activement à la mise en œuvre de l’objectif formulé par le Conseil d’Etat genevois de faire de notre région un pôle d’excellence en matière de cleantechs. Plusieurs actions ont été entreprises dans ce sens débouchant sur des résultats prometteurs en matière de contrats, que ce soit en Suisse ou à l’étranger. Ce marché est incontestablement en plein développement et traduit la possibilité de concilier la prise en compte de l’environnement et la création de valeur économique.

Sur le plan local et national, l’OPI a étroitement collaboré au rapport Beglé qui sert de base à la vision genevoise en matière de cleantechs. L’OPI fait également office de tête de pont avec les autres acteurs suisses en figurant au rang des experts cantonaux au sein du cluster CleantechAlps issu de la Conférence des Chefs de Départements de l’Economie Publique de Suisse Occidentale. L’OPI accueille également le bureau romand de l’association économique Swiss Cleantech qui vise à favoriser l’émergence de conditions-cadre favorable à l’industrie cleantech.
Au niveau des actions concrètes de terrain, l’OPI assure la promotion du savoir-faire industriel des entreprises de notre région en leur donnant de la visibilité aussi bien sur le plan national qu’international en :

•    Organisant des stands communs pour les entreprises de la région sur des grandes manifestations. C’est notamment le cas depuis trois ans lors du World Future Energy Summit à Abu Dhabi. Cet événement est le plus important du genre sur le plan mondial et constitue une vitrine exceptionnelle pour la dizaine d’entreprises qui s’y rendent chaque année.

•    Organisant, en collaboration avec la CCIG et avec le soutien de l’OSEC, des missions économiques à l’étranger. Ces déplacements, souvent conduits par un Conseiller d’Etat, constituent une opportunité unique de tisser un premier réseau de relations indispensable pour une entreprise désireuse de pénétrer un marché étranger. A ce titre, il n’est pas inutile de rappeler que de vouloir pénétrer un nouveau marché à l’étranger est un travail de longue haleine dont le retour sur investissement ne se traduit le plus souvent qu’après au moins deux ans d’efforts. Les entreprises CleanFizz et TVP Solar sont de parfaits exemples de cette réalité. Dans ce contexte et dans le prolongement des missions économiques, l’OPI continue son soutien aux entreprises en facilitant les mises en relation d’affaires grâce notamment à ses contacts dans les ambassades et avec les Swiss Business Hubs mis en place par l’OSEC.

•    Organisant, à Genève, des manifestations permettant d’inscrire notre canton sur la carte mondiale des cleantechs et donnant l’opportunité aux entreprises de la région de démontrer leur savoir-faire. C’était le cas en 2011 avec l’organisation de la 3ème édition du European Future Energy Forum et du World Engineers Congress consacré à l’énergie et ce sera le cas du 29 au 31 octobre prochains à Palexpo avec l’organisation du premier Future Cleantech Forum sous la conduite de M. A. Schneider.

Dans ce contexte, les projets de CleanFizz et TVP Solar, soutenus depuis plus de deux ans par l’OPI, correspondent parfaitement aux axes de développement voulus à Genève et traduisent le potentiel d’innovation de nos entreprises.

Pour tout renseignement complémentaire :
Office de Promotion des Industries et des Technologies
Rolf Gobet, directeur
022/304.40.40
079/888.16.34
rolf.gobet@opi.ch