Actes'Industries: de la vision à l'action

La 5ème édition d’Actes’Industries a eu lieu le mardi 5 juin 2012 à Palexpo. Cet événement était organisé en partenariat avec l'UIG et la CCIG dans le cadre du salon EPHJ-EPMT-SMT, consacré aux domaines de la haute précision, de l’horlogerie, de la joaillerie, des micro-technologies et des medtech. Rassemblant environ 165 participants, chiffre en constante augmentation depuis sa création, cette journée a offert a des entreprises et partenaires économiques locaux une plateforme qui leur a permis de traiter d’enjeux cruciaux touchant au dynamisme de notre région.

L’édition de cette année était d’ailleurs intitulée « de la vision à l’action ». En effet, depuis la création d’Actes’Industries, on cherche à identifier dans le cadre d’ateliers interactifs des actions concrètes en faveur de l’industrie locale. En 2009 par exemple, l’idée du très ambitieux « Geneva Creativity Center » avait été avancée, débouchant en juin 2011 sur le lancement de ce projet par l’UNIGE, l HEPIA, l’UIG et l’OPI. L’année suivante, le fort soutien apporté à l’idée d’un pôle d’excellence en matière de cleantech dans notre région avait conforté le DARES et plus largement le conseil d’état dans l’idée de développer un incubateur spécifique à ce secteur.

Ce sont donc trois sujets d’actualité qui, cette année, ont été traités au cours des ateliers prévus au programme. Le premier, « l’Homme au cœur de l’Industrie », a abordé les thèmes du développement de la créativité, du savoir-faire et du savoir-être au sein de l’entreprise, de la formation professionnelle en tant qu’enjeu social, et enfin du modèle industriel de demain. Le choix de ce thème spécifique prenait toute sa signification lorsqu’on sait que l’on commémore cette année les 75 ans de la première convention collective de travail signée en Suisse.

Le second traitait des zones industrielles et se tenait dans un contexte ou le débat sur la mixité et la mise en valeur de ces zones a été lancé, débouchant sur la modification récente par le Grand Conseil de la loi générale sur les zones de développement industriel. On a notamment discuté des aménagements et des besoins, des possibilités de conciliation entre industrialisation et durabilité et enfin des perspectives pour Genève dans ce domaine.



Enfin, le troisième atelier était consacré à la thématique de la veille stratégique. En effet, face à une situation économique caractérisée par des cycles de plus en plus courts et d’une amplitude de plus en plus forte, couplée à une visibilité sans cesse diminuée, la veille stratégique peut faire office de « périscope vers l’avenir » et doit servir à assurer la pérennité de l’entreprise en période de crise. Il s’agissait aussi de trouver des pistes pour que cette pratique puisse être rendue accessible à toute PME/PMI.

Les autres moments phares de cet événement furent la rencontre avec les lauréats 2011 du Prix de l’Industrie (Dupont de Nemours) et du Prix de la Jeune Industrie (Fasteris SA) ainsi qu’une présentation de la BCGE sur la question « Quel crédit pour quel moment dans la vie de l'entreprise ? ».
Au terme de cette demi-journée de réflexion, un apéritif ainsi qu'un dîner eurent lieu au Starling Geneva Hotel dans le cadre de la soirée annuelle des membres de l'OPI et de l'UIG.

Retrouvez quelques photos de cet événement ici. La synthèse des trois ateliers sera disponible prochainement sur notre site.

Quelques Membres