Baromètre de l'industrie genevoise - Trimestriel de janvier 2019

Les prévisions pour le début de 2019 sont nettement plus prudentes et semblent indiquer que l’économie suisse suivra la tendance générale au ralentissement qui s’annonce, même s’il ne s’agit pas de récession, ou du moins, les indicateurs ne sont pas encore dans le rouge. L’incertitude qui entoure les ultimes négociations entre la Grande-Bretagne et l’Union Européenne, avec le spectre grandissant d’un Hard Brexit explique en partie la frilosité annoncée. À cela s’ajoute le repliement commercial des Etats-Unis et le bras de fer entre le Conseil fédéral et la Commission européenne, autant de facteurs qui ne favorisent pas la ruée vers les achats d’équipements ou les investissements en général. Malgré ces tensions, les chiffres d’affaires se maintiennent dans l’industrie suisse. À Genève, les conditions de l’industrie restent plutôt moroses que ce soit dans l’appréciation du carnet de commandes, de la production ou de l’emploi, même si une croissance des entrées de commandes est prévue pour les trois prochains mois et une légère amélioration de leur position concurrentielle.

Quelques Membres