Défis et perspectives de la place industrielle suisse

En tant que lieu de production à coûts élevés, la Suisse ressent depuis longtemps déjà la pression de la globalisation. Depuis la crise financière globale de 2008, la force du franc suisse, les différences de croissance aussi bien dans les débouchés habituels que dans les nouveaux, le besoin d’innovation indispensable et la pénurie de spécialistes ont encore augmenté la pression sur la place industrielle suisse.

Une enquête de la société d’audit et de conseil Deloitte, démontre des possibilités pouvant aider les entreprises MEM suisses à relever ces défis et améliorer leur compétitivité dans le concours global. L’étude de Deloitte se base sur des interviews personnelles avec des CEO, CFO et autres experts et sur un sondage effectué avec le concours de Swissmem auprès des entreprises MEM suisses. Les enseignements principaux de cette étude peuvent être résumés de la manière suivante:

Productivité et efficience peuvent être améliorées

La force du franc et la volatilité économique ont causé beaucoup de soucis aux entreprises MEM. Pour 95% des entreprises sondées, le franc suisse est la cause principale de l’augmentation de la pression due à la concurrence globale. L’objectif principal de la majeure partie des mesures engagées pour améliorer la productivité et l’efficience reste le dégraissage de l’administration (envisagé dans les 12 mois à venir par 83% des entreprises recensées), l’extension des achats globaux (73%) et l’optimisation de la production (68%). L’étude décèle un potentiel considérable dans le réajustement des structures et des portefeuilles inchangés depuis de longues années déjà.

Lire la suite


Source: WebNews Industry

Quelques Membres