D’ici trois ans, les bus TOSA rouleront sur la ligne 23

Le système recharge aux arrêts, testé depuis un an entre l’aéroport et Palexpo, a fait ses preuves. Les autorités pensent plus loin.

Genève croit en son bus du futur: le TOSA. Après une période test d’un an entre l’aéroport et Palexpo, la technologie dite du «biberonnage», qui consiste à recharger les batteries électriques situées sur le toit du véhicule pendant 15 secondes à certains arrêts, a fait ses preuves. A terme, le Canton espère remplacer sa flotte de véhicules diesel, bruyants et polluants, par des TOSA.

«Ils seront mis en service sur la ligne 23 - entre l’aéroport et la Ziplo - dès que possible», annonce Luc Barthassat, magistrat en charge des Transports. Soit à l’horizon «fin 2016», précise Thierry Wagenknecht, directeur technique des Transports publics genevois (TPG). Dans l’intervale, un de ces bus pourrait être testé pour sur le tarmac de l’aéroport. Une étude de faisabilité est en cours. Une enveloppe de cinq millions de francs a été mise à disposition pour développer l’innovation et mener la phase pilote.

Le bus TOSA «est un bébé bien né, à qui on doit permettre de grandir», illustre Thierry Wagenknecht. Ses «parents» - les TPG, l’Office de la promotion des industries et des technologies, les Services industriels de Genève et l’entreprise ABB Sécheron - y veillent.

Lire la suite...


Source: tdg.ch

 

Quelques Membres