Fasteris et le test prénatal non-invasif Prendia dans la Tribune

Déterminer si un fœtus est atteint de trisomie à partir d'un simple échantillon de sang de la mère: c'est le principe d'une nouvelle technique de dépistage prénatal développée par des Genevois. Ce test se présente comme une alternative aux amniocentèses - prélèvement de liquide amniotique - qui présentent un risque pour la mère et l'enfant.

Cette nouvelle technique a été présentée jeudi en conférence de presse par l'équipe de scientifiques genevois qui l'a mise au point, en présence du conseiller d'Etat en charge de la Santé, Pierre-François Unger.

L'actuel système de dépistage prénatal peut entraîner des complications pour la mère et le foetus. «Dans 1% des cas, il cause la mort de fœtus sans anomalie chromosomique, rapporte Bernard Conrad, président du réseau Genesupport, rattaché au groupe spécialisé dans le diagnostic Medisupport qui a participé au projet. Sur 80'000 naissances en Suisse, cela représente 40 bébés "sains" qui meurent pour rien.» La nouvelle technique, baptisée Prendia, permet désormais de limiter ces risques et de déceler plus de 99% les trisomies les plus fréquentes (21 18 et 13).

Lire la suite...


Source: TDG.ch

Quelques Membres