Guide du déconfinement et retour au travail : santé des collaborateurs et défis

Depuis le 27 avril, le Conseil fédéral a initié un déconfinement progressif pour l’ensemble de la population suisse. La reprise des activités implique pour les travailleurs qui ne peuvent exercer de chez eux, de se conformer aux règles sanitaires de l’OFSP mises en place par leurs employeurs.

Pour rappel :

Ces semaines de cloisonnement ont mis à l’épreuve l’ensemble de la population, mettant en exergue des inégalités selon les situations sociales et familiales, le métier (ceux pour qui le télétravail est possible et ceux où il est exclu par nature) et les propres ressources psychologiques de chacun.

Cette période d'incertitude ne va pas cesser immédiatement. Nous avons ainsi compilé quelques initiatives académiques autour de l’impact psycho-social de la crise. Mieux comprendre cet impact et ses conséquences sociologiques (modifications des relations humaines, stress) est un atout pour piloter les actions managériales au sein d'une organisation.
 

1. Initiatives universitaires : l’impact psycho-social sur la population

L’application « Covidout » développée par l’UNIGE, en partenariat avec des instituts de recherche français, prodigue une aide personnalisée pour aider chacun à maintenir un équilibre de vie et une adaptation face aux stress causés par la pandémie : https://www.covidout.ch

Le professeur en neurosciences Dominique de Quervain de l'Université de Bâle et son équipe ont mis en ligne un questionnaire afin d’identifier les facteurs de risques et ceux protecteurs face au stress induit par la crise du coronavirus. Chacun des participants reçoit des conseils personnalisés pour réduire son anxiété : https://fr.coronastress.ch

Fanny Parise, anthropologue chercheuse associée de l’Université de Lausanne, en s’appuyant sur une enquête en ligne, détaille l’impact du confinement sur les individus et leurs modes de consommation. Quatre catégories d’individus face au confinement sont décrit :

  • les naufragés (34%) : font peu de sorties hors-domicile, subissent une perte ou un arrêt de leurs activités, ont de réelles angoisses par rapport à l’avenir (professionnel et social),
  • les entre-deux (46%) : sortent fréquemment du domicile, ont peu de crainte sur l’avenir. Le confinement est perçu comme un moment privilégié,
  • les (travailleurs) essentiels (12%) : ont continué à travailler sur leur lieu professionnel habituel. Augmentation de la charge mentale vis-à-vis de l'activité professionnelle et dégradation des conditions de vie,
  • les exilés (8%) : ont choisi un lieu de confinement autre que leur lieu de vie habituel (valorisation d’un entre-soi).
Source
 

2. Les défis du management post-crise : quelques pistes

La perte de repères fut délétère pour certains alors que cette nouvelle liberté a donné des ailes à d’autres employés. Quelle attitude devrait adopter l’entrepreneur pour maintenir la cohésion d’équipe ?

Le webcast, organisé par l'OPI, avec Yann Vaucher (consultant dans les domaines de la gestion des organisations) donne un avant-goût des enjeux à venir pour les managers. VIDEO Replay : [Le Webcast #3]

La situation inédite que nous vivons actuellement devrait modifier profondément les relations entre les personnes et donc au sein d'une entreprise, les responsables managériaux se doivent de les appréhender. Le sondage réalisé par l'Université de Genève et PME Magazine, où l’instigateur Raphaël H. Cohen (directeur académique de la spécialisation Leadership entrepreneurial du eMBA de l’UNIGE), mesure l’engagement au travail durant la crise afin de proposer des solutions concrètes aux acteurs du leadership. Son blog invite à repenser les méthodes managériales en cette période de crise.
 

Conseils pour réussir son management en ces temps de crise :

  • être à l’écoute de ses collaborateurs sur leurs vécus de crise quels qu’ils soient et faire preuve d’empathie et de bienveillance,
  • établir une équité de traitement pour chaque membre de son équipe en prenant en compte les situations de chacun,
  • initier ou co-créer de nouvelles méthodes de management en fonction du retour des collaborateurs sur leurs gestions de crise (adaptation au télétravail, autonomie),
  • profiter de l’expérience de chacun pour réfléchir à améliorer les processus de l’entreprise.


Sur ces questions managériales, les collaborateurs de l’OPI peuvent vous aider.

Contact : Sébastien Kicka, adjoint scientifique, sebastien.kicka@creativitycenter.ch

 

 

 

Quelques Membres