« Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement. » Bouddha

Chers Affiliés,
Chers Industriels,
Chers Partenaires,

Après 16 magnifiques mois à l’OPI, j’ai pris la décision de voler vers d’autres challenges professionnels dès le 31 août prochain.

Et juste avant de partir, un bilan de ces 16 mois :
 
  • Une magnifique aventure faite de rencontres, d’interactions et de réflexions intenses autour de la transition numérique,

  • Ces échanges nous ont conduits sur la création d’un OUTIL : les GTC Groupes de Travail Communautaires, totalement transverses touchant à la fois à des sujets liés aux technologies pures et dures (par ex le contrôle esthétique automatisé par machine vision), que l’employabilité et les formations de demain,

  • Ces GTC se veulent agiles, flexibles et itératifs

  • L’agilité est clé pour résoudre des problèmes qui peuvent parfois paraitre complexes … et qui nécessitent l’apport d’expertises diverses

  • Ces GTC sont des projets, ciblés, pragmatiques et expérimentaux, et non des stratégies ! d’ailleurs bannissons le terme de « stratégie du numérique » mais évoquons plutôt des projets de vie de l’entreprise !

  • L’OPI a sa raison d’être en tant que facilitateur d’intelligence collective entre l’industrie, l’académie, les secteurs privés et le secteur public et institutionnels. Et comme j’aime le dire faire accoucher les esprits par la maïeutique !

  • Au-delà des GTC, bravo à l’équipe OPI de porter les projets comme celui des drones ambulances, Echosmile (mobilité intelligente et durable), camion à hydrogène !

  • Un dédicace toute spéciale pour la campagne « industrie-Genève #le monde de demain », une vocation collective de promouvoir une industrie genevoise riche et attractive pour l’apprentissage des plus jeunes générations.
     

Et enfin, n'oubliez pas le 1er commandement de la transition numérique, selon Jean-Marc Hilfiker, notre mentor OPI :
« La numérisation n’est pas une finalité, mais un moyen parmi d’autres pour l’entreprise de maintenir et développer sa productivité, ses marges et sa compétitivité ».

La succession sera assurée ad-Interim sur les 9 prochains mois par madame Rania Al-Baroudi, actuelle directrice du GCC (Geneva Creativity Center), du 1ier juillet 2019 au 31 mars 2020. Je souhaite à Rania tous mes vœux de succès dans cette aventure enrichissante.

Tout d'abord mes remerciements s'adressent à toute l’équipe de l’OPI, passée et présente, merci de m’avoir offert l'opportunité de découvrir et développer mes compétences cognitives et managériales J Merci pour votre patience infinie fasse à mon “hyper-activité » omniprésente, et cet enthousiasme perpétuel qui confère à notre équipe une énergie et une cohésion particulière voire unique.

Je tiens également à saluer ici toutes les personnes des entités qui, de près ou de loin, ont contribué à la concrétisation de notre vision du « 4.0 ».

Merci à mes camarades de jeu de la FONGIT et de la FAE, à l’équipe de la DGDERI et Etat de Genève, de la CCIG, de la FTI, de l’UNI, des uni et HES, du GCC, de platinn et AlpICT !

L’équipe de Léman Bleu, qui a su faire de notre rêve une réalité #le monde de demain !

Et enfin et surtout, merci à vous, affiliés et industriels, que votre voyage au travers de l’ère du numérique soit riche de succès ! A vos laboratoires d’idées et créativités collectives.

Ces remerciements sont rédigés dans un doux moment de relâchement, moment savouré sur la terrasse du FIVE à la ZIPLO, le regard face à la Bluebox, mon domicile professionnel d’où j'ai essayé de dompter le réseau l’écosystème publique genevois... Sous la chaleur des derniers rayons de soleil de la journée de ce 24 juin 2019, j'ai laissé à ma mémoire le soin de retrouver ses personnes en remontant le cours de ces 16 derniers mois... mois où j'ai eu l'occasion de faire de belles rencontres tant professionnelles et qu'amicales. Des rencontres qui m'ont permis d'avancer dans la compréhension de phénomènes du numérique mais bien au-delà, compréhension de la nature Humaine. Dans un autre état d'esprit, je me serais probablement rendu coupable d'un oubli ou deux de noms chers.

Au plaisir de vous recroiser les uns et les autres prochainement !

Frédéric Dreyer

Quelques Membres