L’économie suisse devrait se redresser en 2013

La croissance suisse a ralenti en 2012 en raison de la faiblesse des exportations. Elle devrait néanmoins se redresser progressivement en 2013 grâce aux nouveaux débouchés extérieurs, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L'OCDE a légèrement revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la Suisse en 2012, à 0,8%. Le ralentissement économique s'explique par la baisse des exportations, freinées par le recul du commerce mondial et la force persistante du franc suisse. Si la demande intérieure reste relativement solide, notamment la consommation et l'investissement résidentiel, elle ne suffit pas à contrebalancer le recul des exportations.

Selon l'OCDE, la croissance devrait retrouver de la vigueur à partir du 2ème semestre 2013, portée par une hausse de la consommation et des investissements privés. Les exportations devraient aussi connaître une reprise grâce au redressement attendu du commerce mondial. Ainsi, l'OCDE prévoit une croissance de 1,1% en 2013 et de 2,3% en 2014.

L'organisation relève néanmoins des risques importants pour l'économie suisse: la demande mondiale pourrait s'affaiblir et les taux de change rester défavorables, freinant encore les exportations. Par ailleurs, le ralentissement des crédits aux ménages et la hausse des prix de l'immobilier pourraient engendrer un déséquilibre macroéconomique.

Dans le reste du monde, la reprise s'annonce inégale et dépend fortement des mesures qui seront mises en place par les gouvernements. Si les Etats-Unis trouvent une solution à la question budgétaire, la croissance américaine devrait s'élever à 2% en 2013 puis à 2,8% en 2014, selon l'OCDE. La zone euro devrait quant à elle rester en récession jusqu'au début de 2013 (-0,1% en 2012), puis connaître une croissance positive en 2014 (1,3%).

 

Source: Portail PME de la conféderation

Quelques Membres