L’industrie de Genève s’unit pour lancer une vaste campagne de communication


Fédérant l’ensemble des acteurs du secteur, une vaste campagne entend donner à l’industrie genevoise une image fidèle à la réalité du terrain. En effet, au sein de l’économie cantonale, son rôle moteur en matière de R&D et d’innovation à haute valeur ajoutée reste méconnu du grand public. Elle est ainsi aux avant-postes pour créer « le monde de demain », une signature qui deviendra un hashtag fédérateur sur les réseaux sociaux tout au long de la campagne. Au cœur du dispositif, le site industrie-geneve.ch est une porte d’entrée sur la diversité du secteur dans le canton. Il permettra notamment de découvrir trois portraits filmés de jeunes professionnels actifs dans l'industrie qui partagent une passion communicative pour des métiers d’avenir en phase avec leurs aspirations. La campagne #LeMondeDeDemain sera également relayée par des spots diffusés dans les salles de cinéma et des bannières web. A suivre sur Facebook et Instagram (industriedegeneve) ainsi que sur la chaîne YouTube (industrie-geneve).
 
En 2016, l’industrie genevoise représente 60% de la valeur des exportations cantonales, 15% du PIB genevois ainsi que 25'000 postes de travail dans des secteurs de pointe. Ces emplois représentent une grande diversité de profils, avec une part toujours plus importante d’employés issus de formations supérieures. Le secteur offre également un excellent niveau de rémunération. Selon une étude de l’Institut de Recherche appliquée en Economie et Gestion (IREG) publiée en 2017, le salaire médian relevé dans l’industrie manufacturière genevoise s’élève à CHF 7’291.-, un chiffre plus élevé que le salaire médian genevois tous secteurs confondus (CHF 6’775.- ; sur la base de chiffres de 2010).


Genève - un écosystème industriel complet 

L’industrie joue un rôle fondamental au sein de l’économie du canton. Très diversifiée, innovante et à forte valeur ajoutée, elle est constituée de plus de 1'100 entreprises. Elle est par ailleurs davantage orientée sur la recherche et le développement que sur la production.
 
L’écosystème industriel genevois se caractérise par ses nombreux atouts :
  • Cinq pôles d’excellence principaux – l’horlogerie, la mécatronique, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les sciences de la vie et la chimie spécialisée Genève est l’un de pôles mondiaux de l’industrie des arômes et parfums ou de l’horlogerie. Quant à l’arc lémanique, il est en passe de devenir la première plateforme européenne des sciences de la vie.
  • De nombreuses start-up et entreprises actives dans des secteurs d'avenir prêtes à relever par exemple les défis liés à l’exploitation du big data, de l'Internet des objets ou de l’industrie 4.0.
Des filières de formation d’excellence, allant de l’apprentissage aux instituts de formation supérieure (HES, UNIGE et EPFL à proximité), étroitement liées aux besoins des entreprises. La main d’œuvre qualifiée étant une ressource indispensable pour l’industrie, la formation est un sujet central. Apprentissage, écoles spécialisées ou encore HES et Université, les options menant à l’industrie sont nombreuses et permettent d’obtenir autant un CFC qu’un Bachelor, un Master ou un doctorat. Le développement des collaborations entre écoles et entreprises constitue par ailleurs un atout pour l’innovation industrielle.
  • Des instituts de recherche d’envergure mondiale. L’arc lémanique compte par exemple plus de 500 laboratoires et 5000 chercheurs dans les sciences de la vie.
  • Le rôle international de Genève qui lui permet d’attirer de nombreux quartiers généraux ou centres de R&D de multinationales, elles-mêmes à la pointe de l’innovation et partenaires des entreprises locales.


L’innovationreflet d’une industrie dynamique qui crée le monde de demain 

Principalement exportatrice, l’industrie genevoise est confrontée à une concurrence internationale très vive. Aussi, les entreprises sont conscientes du besoin constant d’innover et misent de façon significative sur la recherche et le développement.

Différentes structures impliquées dans le transfert de technologies sont actives afin de faciliter les collaborations entre écoles et entreprises. Quant aux start-up, elles bénéficient du soutien de plusieurs incubateurs. Ces différents partenariats participent au succès genevois en favorisant non seulement les innovations mais également l’étape cruciale de leur commercialisation.

Soutenez, vous aussi, #LeMondeDeDemain, sur Facebook et Instagram

Quelques Membres