Le bus TOSA biberonne son électricité à moindre coût

Des chercheurs suisses ont développé un modèle mathématique pour minimiser les coûts d'infrastructures et d'exploitation pour le système de bus électrique à recharge ultra-rapide TOSA.

Les bus électriques à recharge aux arrêts sont-ils l'avenir des transports publics ? Ils font pour l'heure partie de l'arsenal de moyens pour relever le défi de la mobilité durable. A Genève, ABB Sécheron et ses partenaires (TPG, SIG et OPI), viennent de terminer avec succès la phase pilote de leur système de bus électrique, baptisé TOSA.

Sans caténaire, le véhicule articulé biberonne son électricité en seulement 15 secondes à certains arrêts et aux terminaux. Comment cette technologie, qui libère les trolleybus de leurs caténaires, peut-elle s'intégrer dans un réseau de transports publics ?

Le projet, fruit d'une collaboration entre ABB Sécheron, le Centre de transport de l'EPFL et la Haute Ecole ARC, vise à répondre à cette question. Les chercheurs ont élaboré un logiciel qui permet de simuler la création d'une ligne de transports publics, tout en minimisant les coûts en fonction des contraintes d'exploitation, de raccordement au réseau électrique et du profil du parcours. En d'autres termes, une interface web propose une analyse coût-bénéfice d'une ligne TOSA afin de déterminer la configuration technique la plus économique pour un réseau donné.

Lire la suite...


Source: Enerzine.com

Quelques Membres