Le financement de start-up débouche sur de nombreux emplois

L'initiative venture kick, qui vise à encourager les start-up issues des universités suisses, dresse un bilan très positif de ses premiers cinq ans d'activités: au total, le programme a participé à la création de plus de 1'600 postes de travail, selon ses responsables.

Initiative privée lancée en 2007, venture kick encourage l'innovation en finançant des projets de start-up jusqu'à hauteur de CHF 130'000 ainsi qu'en leur offrant un suivi approprié. En cinq ans, le fonds a investi plus de CHF 9 millions dans 247 projets issus des universités suisses, soit une cinquantaine par année. Le tiers des plus de 1'000 candidatures reçues jusqu'ici ont été générées par des diplômés de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de Zurich (ETHZ).

Le fonds venture kick soutient des start-up actives dans les secteurs de technologie de pointe, comme la technologie médicale, biotechnologie, cleantech ou encore les technologies de l'information et de communication. Récemment, deux start-up d'entrepreneuriat social ont obtenu le financement maximal.

La sélection des projets se fait en trois rounds, lors desquels les candidats aux propositions les plus prometteuses reçoivent des sommes allant de 10'000 à 130'000 CHF. Venture kick veut désormais doubler le nombre de spin-off en en accélérant les processus et en rendant les start-up encore plus attractives aux yeux des investisseurs. (03.10.2012)

 

Source: Portail PME de la confédération

Quelques Membres