Le franc fort prive une PME sur deux de certains mandats

La cherté de la devise suisse pèse lourdement sur les entreprises du pays. Plus de la moitié des patrons ont été privés de certains mandats en raison du franc fort, selon une étude menée par la Haute école spécialisée bernoise (BFH) et la société Euler Hermes.

La recherche - qui portait sur 357 firmes dont une majorité de PME – révèle également que près d’un quart des entrepreneurs interrogés affirment avoir été confrontés à des mauvais payeurs étrangers. Par effet de ricochet, une société sur dix déplore des soucis de liquidités.

Lire la suite...

Source: portail PME de la Conféderation

Quelques Membres