Le premier réseau social des entreprises pour développer l’écologie industrielle

Un nouveau service est proposé à toutes les entreprises du canton de Genève : Genie.ch est une plateforme internet dédiée à la promotion et à la création de projets d'écologie industrielle.

Sur ce site, les entrepreneurs genevois trouvent des réponses concrètes qui leur permettent de s'inscrire dans une logique de respect de l’environnement, tout en concrétisant leurs objectifs de performance économique. Les conseillers d'Etat Luc Barthassat (DETA) et Antonio Hodgers (DALE) ont lancé ce jour le site www.genie.ch, accompagnés des autres membres fondateurs de cette plateforme que sont les Services industriels de Genève (SIG), la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI) et l’Office de promotion des industries et des technologies (OPI).

Fruit de l’expérience d’une quinzaine d’années de promotion de l’écologie industrielle à Genève, Genie.ch propose des projets, des idées, de la documentation, des exemples de bonnes pratiques qui permettent d’allier performance économique et respect de l’environnement.

Le principe est celui de la mutualisation et de la mise en réseau : chaque entreprise membre met à disposition sa propre expérience, et peut s’inspirer de celle des autres. Chaque entreprise trouve des partenaires, avec qui échanger les ressources en énergie et en matières premières.

Pour une entreprise, c’est la possibilité de trouver des exemples d’actions concrètes réalisées dans le canton de Genève, ainsi que toutes les informations utiles et nécessaires à la réalisation de projets d’écologie industrielle. Le tout est accompagné d’annonces de manifestations, de discussions via des communautés, de dépêches d’actualité mises à jour quotidiennement. Genie.ch est également présent sur les réseaux sociaux LinkedIn et Twitter.

Pour fédérer le réseau Genie.ch, les fondateurs de la plateforme ont associé les organisations faîtières et représentantes des branches économiques du canton, la Fédération des Entreprises Romandes Genève (FER) et la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève (CCIG). Car ce sont les entreprises elles-mêmes qui vont faire vivre ce réseau.

Le coût total du projet (production de la plateforme et exploitation pendant deux ans) est de 350'000 francs répartis entre les partenaires.

En savoir plus...

Quelques Membres