Le système de cautionnement en faveur des PME a une base solide

Le système de cautionnement qui vise à promouvoir les petites et les moyennes entreprises (PME) s’est bien développé et repose sur une base solide. Dans son rapport du 20 novembre 2013, le Conseil fédéral dresse un bilan positif. Il souhaite donc maintenir le système existant.

Depuis sa réorganisation en 2007, le système de cautionnement a évolué avec succès: à la fin de 2012, 1660 PME ont pu profiter d'un cautionnement et donc d'un accès facilité aux crédits bancaires, ce qui a représenté un volume de cautionnement de 218 millions de francs. Les entreprises bénéficiant de cautionnements créent en moyenne 4,47 emplois après la demande de cautionnement, comme l'a révélé une analyse externe de l'efficacité mandatée par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Le système de cautionnement est avant tout un mécanisme d'encouragement en faveur des PME, avec un accent marqué sur les régions rurales. Depuis la réorganisation du système en 2007, 28 % des cautionnements sont allés à des micro-entreprises de 1 à 2 collaborateurs. Seuls 12 % concernaient des sociétés de plus de 19 collaborateurs. A la fin de 2011, les entreprises cautionnées offraient un total de 22 179 emplois et formaient 1774 apprentis. Le système de cautionnement en faveur des PME contribue donc aussi à la formation professionnelle. Le taux de faillite des entreprises cautionnées n'est que faiblement supérieur à celui de toutes les PME de taille comparable. La valeur ajoutée générée par les entreprises cautionnées s'est élevée à environ 1,7 milliard CHF en 2011. Les entreprises achètent à leur tour des intrants nationaux, ce qui induit une valeur ajoutée supplémentaire.

Lire la suite...


Source: WebNews Industry

Quelques Membres