Le tournant énergétique est en marche

Quels sont les influences des lois de la Confédération sur les énergies à disposition en Suisse ? Voici l'opinion d'un leader, Walter Steinmann, directeur de l'Office fédéral de l'Energie.

Le tournant énergétique est le projet d’une génération. Par conséquent, ce sont surtout les plus jeunes habitant-e-s de la Suisse qui sont concerné-e-s. Comment formulez-vous l’objectif à atteindre pour cette génération ?

Walter Steinmann: Nous devons orienter les principaux aiguillages après avoir montré que ce tournant est possible et judicieux du point de vue économique et écologique. Il nous faut pour cela créer des conditions-cadres claires pour les investissements et, parallèlement, en arriver aux nouvelles technologies par la recherche et le développement.

Toutefois, nous avons besoin aujourd’hui d’indications pour les points de repères que sont les années 2020, 2035, 2050, 2100. Où doit se situer notre système énergétique dans huit ans afin que le tournant énergétique puisse être finalement réalisé ?

Walter Steinmann: Le point de départ est l’entrée en vigueur des premières lois le 1er janvier 2015. Nous devrons alors pouvoir présenter jusqu’en 2020 des premiers succès et activer un deuxième paquet de mesures avec un nombre accru d’éléments de pilotage.

Vous insistez toujours sur le fait que la Confédération ne peut que fixer des conditions-cadres. La mise en œuvre est limitée par le fédéralisme et par la réalité de l’économie de l’énergie. Il y a manifestement ici un point de friction. Quelle est votre estimation de la praticabilité des voies vers le tournant énergétique ?

Walter Steinmann: D’après moi, les cantons sont partie prenante. En outre, toujours plus d’entreprises d’électricité y voient des chances dans un environnement qui se transforme.

La 1ère priorité de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération est l’amélioration de l’efficience énergétique. Quelles mesures concrètes proposez-vous dans une première étape ?

Walter Steinmann: La consultation sur ce paquet débute le 14 septembre 2012; je ne peux donc pas présenter de détails maintenant. Mais, de façon générale, nous attendons des contributions des secteurs du bâtiment, de la mobilité, de l’industrie et des services, ainsi que des appareils électriques.

Un rôle important est dévolu aux énergies renouvelables, tant dans le domaine de l’électricité que de la chaleur. Ici, ce sont surtout les prix du photovoltaïque qui ont ces derniers temps massivement chuté. Pourquoi son encouragement dans le cadre de la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) reste-t-il pourtant bloqué ?

Walter Steinmann: Plus les coûts du photovoltaïque baissent, plus il sera reconnu comme une énergie renouvelable parfaitement normale. Nous vivons ce principe et en cas d’autres baisses du photovoltaïque nous pouvons libérer de nouveaux volumes RPC.

Selon energie-cluster.ch, il faudrait, avec le Certificat énergétique cantonal des bâtiments CECB, créer un outil de calcul qui recense aussi bien l’efficience que la production renouvelable d’énergie sur les plans de la planification et de la consommation effective. Comment pourrait-on ainsi créer une base pour le subventionnement et les déductions fiscales ?

Walter Steinmann: Nous travaillons ensemble avec les cantons à l’élaboration du CECB plus qui doit contenir cette dimension. A l’avenir, seuls ceux qui ont bénéficié d’une analyse et de conseils pourront obtenir des subventions.

Un aspect important de la stratégie énergétique 2050 est le renforcement de la recherche et du développement, ainsi que du transfert de technologie correspondant. Un autre instrument sera l’encouragement de projets phares. Ces mesures de base sont-elles suffisamment porteuses pour un tournant énergétique réussi ?

Walter Steinmann: Ces mesures de base sont développées individuellement pour chaque avancée ; ensemble, elles peuvent compléter intelligemment les conditions-cadres souvent sollicitées pour ce tournant et appuyer des innovations pour réaliser une percée.


Source: MSM, Portail de l'industrie suisse

Quelques Membres