Les cleantech représentent de nouvelles opportunités pour l’industrie genevoise

Le potentiel des cleantech est incontesté. Et l’opportunité de développement pour l’industrie traditionnelle est reconnue. Pourtant, beaucoup hésitent encore à franchir le pas.

Cependant, selon economiesuisse, plus de 30% des entreprises industrielles, en Suisse, sont déjà engagées dans la cleantech, loin devant la construction (16%) et les services (14%). Et les marchés en croissance, dans le monde entier, offrent à celles qui exportent de nouvelles opportunités commerciales encourageantes.
Du rail aux éoliennes

C’est le cas de la société genevoise Kugler Bimétal, une des plus anciennes entreprises métallurgiques indépendantes de Suisse. Forte d’une large expérience dans la fonderie d’alliages de cuivre et dans l’usinage de pièces complexes, elle s’est spécialisée dans les pièces réalisées en bimétal (alliage d’acier et de bronze). Développés pour répondre à des conditions extrêmes (fortes contraintes mécaniques, hautes vitesses, températures élevées, haute pression), ces éléments sont donc parfaitement adaptés à l’industrie aéronautique, à celle des machines ou encore du rail.

Lire la suite...
 

Source: Tribune de Genève, 30.04.2013

Quelques Membres