Notre affilié CrossingTech invité à l'Elysée par François Hollande

Nestlé, Volvo, Intel, Adecco... et Crossing Tech: la startup de Lausanne a été invitée à l'Elysée par François Hollande pour évoquer le manque d'attractivité de la France et les pistes pour y remédier.

Depuis plusieurs années, les investissements étrangers sont en baisse en France: notre grand voisin n'attire plus les entreprises étrangères comme ça a pu être le cas par le passé, comme le relevait le cabinet EY dans son baromètre paru voici quelques mois. Pour remédier à cela, le président français François Hollande a mis en place le Conseil stratégique de l'attractivité (CSA), afin de «construire dans la durée une dynamique d'échanges avec les CEO et les investisseurs du monde entier». Dans ce cadre, il a invité à l'Elysée en début de semaine 25 responsables d'entreprises étrangères implantées dans l'Hexagone.

Parmi les participants, nombre de CEOs de multinationales, dont des Suisses comme Nestlé ou encore Klaus Schwab du World Economic Forum (salué dans son discours par François Hollande), mais aussi Bosch, Volvo, Samsung, Intel, Adecco. Et, au milieu de ce cénacle, James Nauffray, CEO de Crossing Tech, une startup suisse implantée sur le campus de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et qui collabore avec les laboratoires de recherche les plus réputés. Sa société, active dans le domaine de l'intégration, du big data et de la sécurisation des données, a été désignée en 2012 et 2013 dans le Global Hot 100 des sociétés les plus innovantes au monde. A l'Elysée, elle était la plus petite entreprise invitée.

Lire la suite...


Source: Bilan.ch

Quelques Membres